Mme Cécile St-Aubin Lefebvre

In Memorial

À Salaberry-de-Valleyfield, le 8 mars 2011, à l’âge de 86 ans, est décédée Mme Cécile St-Aubin, épouse de feu M. Réal Lefebvre, résidant à Salaberry-de-Valleyfield. Elle laisse dans le deuil ses frères Albert et Jean-Guy (Gisèle Carrière), son beau-frère Emile Leblanc, sa belle-soeur Huguette Daoust Lefebvre, ses neveux et nièces ainsi que parents et amis. La famille recevra les condoléances le samedi 19 mars de 9h à 11h au Complexe funéraire J.A. Larin & Fils, 317, rue Victoria, Salaberry-de-Valleyfield, Québec. (450) 373-3636 www.jalarin.com. Une liturgie funéraire suivra à 11h à la Chapelle du Complexe funéraire. Inhumation au Cimetière de Valleyfield. Des dons à la Fondation de l’Hôpital du Suroît, 150, rue St-Thomas, Salaberry-de-Valleyfield, Québec, J6T 6C1 seraient appréciés.

Offrez vos condoléances à la famille de Mme Cécile St-Aubin Lefebvre

Messages de sympathie

  1. Ils ont dit:

    Allumée par Guylaine – […] Tu t’en vas
    Comme un soleil qui disparaît
    Comme un été comme un dimanche
    J’ai peur de l’hiver et du froid
    J’ai peur du vide de l’absence

    Ma belle « matante »,
    Après avoir fait partie intégrale de notre vie depuis notre naissance, ton absence se fait déjà ressentir comme un grand vide.

    Tu nous passes le flambeau, car ça sera maintenant à notre tour de vivre avec les souvenirs du passé.

    Je prie pour que tu sois maintenant entourée de tous ceux que tu as aimé et qui s’étaient envolés au Paradis avant toi, comme ma maman chérie et le plus grand amour de ta vie, ton beau Réal.

    Je continuerai de te parler dans mon coeur, je me plais à croire que mes messages t’atteindront dans l’au-delà.
    Amour de Guylaine XXX


  2. Ils ont dit:

    Allumée par Guylaine – […] Tu t’en vas
    Comme un soleil qui disparaît
    Comme un été comme un dimanche
    J’ai peur de l’hiver et du froid
    J’ai peur du vide de l’absence

    Ma belle « matante »,
    Après avoir fait partie intégrale de notre vie depuis notre naissance, ton absence se fait déjà ressentir comme un grand vide.

    Tu nous passes le flambeau, car ça sera maintenant à notre tour de vivre avec les souvenirs du passé.

    Je prie pour que tu sois maintenant entourée de tous ceux que tu as aimé et qui s’étaient envolés au Paradis avant toi, comme ma maman chérie et le plus grand amour de ta vie, ton beau Réal.

    Je continuerai de te parler dans mon coeur, je me plais à croire que mes messages t’atteindront dans l’au-delà.
    Amour de Guylaine XXX


  3. Ils ont dit:

    Allumée par Guylaine – […] Tu t’en vas
    Comme un soleil qui disparaît
    Comme un été comme un dimanche
    J’ai peur de l’hiver et du froid
    J’ai peur du vide de l’absence

    Ma belle « matante »,
    Après avoir fait partie intégrale de notre vie depuis notre naissance, ton absence se fait déjà ressentir comme un grand vide.

    Tu nous passes le flambeau, car ça sera maintenant à notre tour de vivre avec les souvenirs du passé.

    Je prie pour que tu sois maintenant entourée de tous ceux que tu as aimé et qui s’étaient envolés au Paradis avant toi, comme ma maman chérie et le plus grand amour de ta vie, ton beau Réal.

    Je continuerai de te parler dans mon coeur, je me plais à croire que mes messages t’atteindront dans l’au-delà.
    Amour de Guylaine XXX


Veuillez partager vos souvenirs...